Bi-moche, retour à Marseille -- Jacques-Henri Martin --

Ce roman est protégé par les droits d'auteur

 

Bi-moche, retour à Marseille

Vous pouvez acquérir ce roman
au format papier broché sur

AMAZONE

Pour moins de 9euros

Jacques-Henri Martin

 

Résumé

Bi-moche, retour à Marseille de J-H Martin est écrit à la première personne du féminin. À l’occasion d’une absoute, une belle femme de la cinquantaine, au physique étonnant de par sa ressemblance avec une actrice connue, revient à Marseille où elle a vécu ses vingt-cinq premières années avant de s’installer à Paris. Au fur et à mesure du déroulement de cette cérémonie les souvenirs de cette première vie qu’elle avait occultée totalement, remontent à la surface et la submergent.

 

 

Du même auteur,

 

Croisées sans chemin (Chroniques de Branes Vol.1),
Editions Publibook, 2005

Au-delà du Pas de l’Âne (Chroniques de Branes Vol.2),
Editions Publibook, 2006

Les Bords de la Gravière (Chroniques de Branes Vol.3),
Editions Publibook, 2007

Dix tours des frondaisons (Chroniques de Branes Vol.4),
Editions Publibook, 2008

De niches en nids (Chroniques de Branes Vol 5),
Editions Publibook, 2009

Le projet Palombières (Chroniques de Branes Vol 6),
Editions Publibook, 2010

Camée et bracelet (Chroniques de Branes Vol 7),
Editions Publibook, 2011

Branes (Chroniques de Branes Vol 8),
Editions Publibook, 2013

 

Site Internet : http://chroniquesdebranes.free.fr

Note de l’auteur :

 D’allers et retours entre Paris et Marseille, de sentiments actuels et passés, le lecteur découvre petit à petit les éléments essentiels de l’histoire peu ordinaire de cette personnalité complexe qui, telle Pandore, en ouvrant sa jarre à pensées, laisse déverser tous ses maux. Saura-t-elle retenir l’espérance ? Après Les Chroniques de Branes qui se déclinent en huit volumes édités chez Publibook, J-H Martin revient à une structure plus classique pour écrire un drame psychologique qui tient en haleine le lecteur jusqu’au dénouement. Une fois de plus, J-H Martin exploite ses connaissances de la nature humaines acquises lors d’une longue expérience professionnelle faite d’écoute et de soins.

Souvent parmi mes proches on me demande comment l’idée de telle ou telle histoire m’est venue. La plupart imagine que la source est une réalité plus ou moins vécue qui serait habillée ou camouflée de façon à brouiller les pistes. Et bien non ! Bien sûr, dans les personnages on peut rencontrer des traits communs, des ressentis identiques, des mises en situation ressemblantes mais tout n’est qu’imagination.

L’idée de Bi-moche s’est emparée de moi lorsque, paressant devant ma télé, n’ayant strictement rien envie de faire même pas de zapper, j’ingurgitais une comédie sentimentale américaine comme il en existe des milliers et qui ont le don de vous vider la cervelle. J’ai oublié son titre (Amour… Coup de foudre… Rencontre… à X), j’ai oublié le thème (tous les mêmes) mais la vedette principale était une actrice française, très connue, à la filmographie impressionnante. Je l’ai appris depuis car, si je l’ignorais sur le moment, c’est que je ne vais au cinéma que pour voir des blockbusters ! Chacun ses goûts ! Donc en la voyant se noyer dans cette guimauve je l’ai imaginée comme l’héroïne d’une histoire que je lui écrirai. Modeste, non ? Je vous rassure, elle n’en saura jamais rien. Voilà le point de départ.

Si le personnage principal avait ses contours dans quelle histoire allais-je la faire évoluer ? J’avais mon idée ! L’état de mère reste un mystère.

« Une mère ne représente rien en face de son enfant. Elle n’est pas en face de lui mais autour, dedans, dehors, partout… Être mère c’est un mystère absolu, un mystère qui ne compose avec rien, un absolu relatif à rien, une tâche impossible et pourtant remplie, même par les mauvaises mères. »

Christian Bobin*, Le Très-Bas.

Pour corser le tout, une absolue nécessité s’imposait : je devais écrire à la première personne du féminin !

Bonne lecture !

Un grand merci à Monsieur  Jacques-Henri Martin. Le CIQ Arenc-Villette

Note du CIQ
* Christian Bobin, né le 24 avril 1951 au Creusot en Saône-et-Loire et mort le 23 novembre 2022 dans la même ville, est un écrivain et poète français. 
En 1991, il connaît un premier succès littéraire avec —Une petite robe de fête— L’année suivante, l’auteur toujours aussi discret fait sensation dans les librairies avec —Le Très-Bas—, livre consacré à saint François d’Assise, il est salué par la critique (prix des Deux Magots et grand prix catholique de littérature en 1993). (Source Wikipédia)

----------------------------------------------

 

 

Ce roman est protégé par les droits d'auteur

 

Chapitre  1 : Les Pierres Plates…
Chapitre  2 : Saint-Laurent…
Chapitre  3 : Bi-moche…
Chapitre  4 : Madame Dumongel…
Chapitre  5 : Madeleine…

Cliquez ICI pour lire les chapitres ci-dessus


Chapitre  6 : Kévin…
Chapitre  7 : Vingt-ans…
Chapitre  8 : Binoche…
Chapitre  9 : La Conception
Chapitre 10 : Jean-Paul…

Ces chapitres seront édités autour du 30 Novembre


Chapitre 11 : Luc…
Chapitre 12 : Madame Poncet-Legrand…
Chapitre 13 : Alexandre…
Chapitre 14 : Saint-Pierre…

Ces chapitres seront édités autour du 15 décembre

.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.